S'identifierPlan du site

Valorisation du patrimoine

De nombreuses visites et excursions permettent de decouvrir notre patrimoine naturel, historique et religieux.


Pour les visites guidées en groupe : Minimum 10 personnes, Maximum 25 personnes

Iffendic

Vallon de la Chambre au loup

Situé à Iffendic, c'est une propriété communale et départementale. Avec ses falaises hautes de 35m, creusées dans le schiste rouge, au pied desquelles on découvre un ruisseau et deux étangs, cette vallée escarpée prend des allures de canyon. Le panorama est exceptionnel depuis la crête des falaises, recouvertes de landes, en partie boisées. En contrebas, la balade au fil de l'eau offre un moment de fraîcheur, bien appréciable en été. la diversité des milieux rencontrés est source de richesse en terme de faune et de flore.

Domaine départemental de Careil

Situé à Iffendic, il se compose d'un étang et de prairies humides. Situé dans un couloir migratoire, ce site constitue une réserve ornithologique de premier plan dans la région. Sur les prairies ont été introduites quatre espèces rustiques menacées : la vache bretonne pie noire, le cheval de trait breton, les mouton des landes de Bretagne et la chèvre des fossés. Des aménagements sont accessibles au public : chemins, postes d'observation, panneaux d'information.

Domaine de Trémelin

Site naturel couvrant plus de 220 ha, il est aussi situé en Iffendic. A dominante forestière, le site comporte également un étang et des landes, espaces classés "zones naturelles d'intérêts écologique, faunistique et floristique". Nombreuses activités, circuits de randonnée dont le tour de l'étang en 1h15.
www.domaine-de-tremelin.fr

Eglise d'Iffendic

L'église d'Iffendic, principalement de style gothique flamboyant, possède notamment un splendide vitrail (1542) illustrant des scènes de la vie du Christ. Le porche (1607) est, fait assez exceptionnel en Haute Bretagne, surmontée d'une galerie servant d'ossuaire. Vitrail et portail sont inscrits à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historique.

Domaine de Boutavent

Au sommet d'un éperon rocheux dominant un étang, le domaine de Boutavent est marqué par l'empreinte d'un ancien château féodal, dont l'histoire est liée à celle des seigneurs de Montfort (XIe et XIIIe siècles). Il constitue également un "conservatoire" des paysages, où se côtoient forêt, lande et bocage, offrant un superbe panorama sur la forêt de Paimpont.


Saint-Gonlay

Maison de l'école en Pays Gallo

L'ancienne école publique de Saint Gonlay sert de cadre à l'évocation des thèmes liés à l'école mais également à l'enfance dans le Pays de Montfort du XXe siècle. Cet édifice, qui conserve intact son style initial, appartient à un type d'écoles représenté dans de nombreuses petites communes d'Ille et Vilaine.


La Nouaye

Eglise de La Nouaye

Dans la commune de La Nouaye, l'église, construite à la fin du XVe siècle, figure parmi les plus belles du Pays de Montfort, grâce à la présence du porche et du calvaire. Ces deux éléments édifiés en granit sont en effet peu fréquents en Haute Bretagne. Elle conserve, contrairement à la plupart des églises, son cimetière dans l'enclos paroissial. Le porche permettait aux malades et aux lépreux d'assister aux offices, comme l'indique son nom "porche au lépreux". Le calvaire est classé "Monument Historique".


Montfort sur Meu

Abbaye Saint Jacques de Montfort

De celle-ci subsiste l'ancienne église abbatiale avec son beau portail du XIVe siècle. le cloître a été reconstruit aux XVIIe et XIXe siècles. De cette époque date également la chapelle, qui fut construite par les Ursulines installées alors à l'abbaye. Une statue de Saint Jacques du XIVe siècle en granit, encastrée dans le porche de l'église de Bédée, proviendrait de cette ancienne abbaye.

Maison natale de Saint Louis Marie Grignion de Montfort

La ville de Montfort est également connue pour avoir vu naître Louis-Marie Grignion en 1673, rue de la Saulnerie, une des plus anciennes rues de Montfort. C'est là, dans sa maison natale, que l'on entretient le souvenir de ce missionnaire de la Contre Réforme. Il créa de nombreux ordres caritatifs : les Filles de la Sagesse, les Frères de Saint-Gabriel et les Frères et Pères Montfortains. Il fut canonisé en 1947. On peut visiter sa maison, située rue de la Saulnerie, à Montfort.

Mentions légales
Powered by diasite